Approche tissulaire de l'ostéopathie

Alain Decouvelaere

a decouvelaere032 rue d’Hesdigneul − 62131 Vaudricourt edit
33 [0]3 21 56 91 17

Diplômé en Kinésithérapie en 1995, j'ai commencé à travailler dès mon retour du service militaire. Le manque de résultats dans mes traitements m'a poussé à entreprendre des études d'ostéopathie en 1999.

Mais, j'ai très vite été gêné par le manque de cohérence entre les paroles et les actes au niveau de l'enseignement. Ce qui m'était enseigné ne correspondait pas à la conception que je me faisais de l'ostéopathie que j'envisage plus comme une philosophie de vie que comme une simple technique de soin. Or notre enseignement était essentiellement technique et j'avais la sensation qu'il s'éloignait des fondements de l'ostéopathie. Ainsi, après trois ans, j'ai finalement décidé d'arrêter mes études.

Une rencontre et une modélisation du vivant
En 2003, suite au bien-être apporté à mon fils par un traitement ostéopathique, et après en avoir discuté avec le praticien qui le traitait, j'ai décidé, sur ses conseils, de reprendre mes études d'ostéopathie dans son école. Ce professionnel exprimait la cohérence qui me manquait et il incarnait cette philosophie de vie que je cherchais.

2008 - Jeune diplômé et toujours à la recherche de la compréhension de mes échecs dans les traitements, suivant les conseils d'un de mes maitres, j'assiste à mon premier stage d'approche tissulaire, donné à Granville et animé par Pierre Tricot. Rencontre déterminante pour la suite de mon chemin, tout d'abord à cause de la personnalité de l'animateur, de sa bienveillance et de son désir d'authenticité, puis du concept, cohérant et respectueux de la vie et du vivant. Enfin, j'ai trouvé dans l'approche tissulaire les réponses à nombres de mes questions. J'ai découvert que je pouvais faire confiance à mes perceptions, ainsi qu'une manière de les utiliser. Dans l'approche tissulaire on ne cherche plus à appliquer une technique en fonction de telle ou telle pathologie, mais à entrer en communication avec les tissus du patient pour qu'ils nous guident vers la zone qui a besoin d'être traitée. Réussir à recevoir le message que désire nous livrer le système corporel du patient, le comprendre et l'aider à retrouver l'harmonie : quel programme et quel voyage ! Voyage à la rencontre de deux êtres.

Transmission
Après avoir suivi plusieurs niveaux 1 et 2, j'ai pris conscience que pour réussir à comprendre l'autre, il est nécessaire de se comprendre soi. Enrichi de ces nouvelles perceptions, j'ai eu envie, à mon tour, de transmettre ce qui m'a été donné, c'est pourquoi j'ai co-animé avec Franck Garçon plusieurs niveaux 1, puis rejoint Pierre.

Le concept de l'approche tissulaire modélisé par Pierre me semble vraiment plus proche de la source de l'ostéopathie tel que l'on décrit Still, Sutherland ou encore Becker.