Approche tissulaire de l'ostéopathie

Meilleurs voeux

Bonjour,

Il y a bien longtemps que rien n'a bougé sur ce blog.
J'avais quelques casseroles sur le feu...
Des choses sont en préparation, mais en ce début d'année, il faut bien sacrifier à la tradition des voeux.
pdf_button Je voudrais pour cela utiliser cette citation qui nous vient de Thomas Shooley (1913-2001), un élève direct de Sutherland :


« Si toute matière est en mouvement et si tout mouvement est fluctuant dans sa phase primaire, la fluctuation étant composée de deux cycles, l’un expansif et l’autre contractile, alors la fluctuation est rythmique.
Si une phase est produite par l’autre,
et puisque le mouvement demande de l’énergie pour se produire, alors il doit y avoir un échange de facteur d’énergie entre les deux phases de la fluctuation.
Si la fluctuation survient dans toute matière, il doit y avoir un point central à partir duquel elle prend naissance et ce point alors n’a pas de mouvement et peut être appelé un fulcrum.
Ainsi, il doit y avoir un fulcrum pour chaque atome, chaque molécule, chaque masse de matière. »
[1]

Répétons cette dernière phrase :
« Ainsi, il doit y avoir un fulcrum pour chaque atome, chaque molécule, chaque masse de matière. »

Nous pourrions ajouter, pour chaque être.

Et ce point fulcrum est non seulement un point d'immobilité (l'immobilité centre le mouvement), mais également un point de quiétude ou si vous préférez, un still-point.

C'est au centre de moi-même que se trouve ce point de quiétude, de tranquillité à partir duquel ma puissance d'être peut véritablement s'exprimer.
Il est la source de ma puissance d'être.
La force vient du centre de moi-même, pas de l'extérieur.
C'est au centre qu'il faut la chercher plutôt qu'à l'extérieur.

Je vous souhaite donc pour cette année à venir, de trouver ce centre de quiétude et de parvenir à être et agir à partir de lui.

pdf_button Télécharger la totalité de l'article de Thomas Schooley.


[1] Thomas F. Schooley. 1951. The Fulcrum, The Journal of Osteopathic Cranial Association, pp. 72-73.
Egalement dans Magoun, Harold Ives. 2000. Ostéopathie dans le champs crânien - Édition originale 1951 approuvée par William Garner Sutherland. trad. de l’américain. par H. O. Louwette, Vannes : Sully, 288 p., ISBN : 2-911074-26-2, pp. 102-103.