Approche tissulaire de l'ostéopathie

STILL03

La règle de l'artère et de la veine est universelle chez tous les êtres vivants et l'ostéopathe doit connaître cela et se soumettre à sa souveraineté, sinon, il ne réussira pas en tant que guérisseur. Envoyez-le au combat face aux fièvres d'hiver ou d'été et ils sauvera ou perdra ses patients en proportion exacte de son aptitude à faire en sorte que l'artère nourrisse et que la veine purifie en enlevant les substances mortes avant qu'elles ne fermentent dans le système lymphatique ou cellulaire.
(Philosophie de l'ostéopathie, 2003, p. 153)