Approche tissulaire de l'ostéopathie

Still, un fanfaron ?

Il y a peu, au cours de ma recherche sur des textes relatifs à la pandémie de grippe espagnole de 1917-18 écrit par des ostéopathes, je suis tombé par hasard sur un forum dans lequel un participant vantait les mérites du texte de pdf_button Walter McKone. Il trouvait le texte nous seulement intéressant mais également revigorant puisqu'il indique clairement que contre la grippe, les ostéopathes peuvent agir très positivement.
À cet article répondait un autre participant au forum, beaucoup plus sceptique quant aux possibilités de l'ostéopathie dans ce genre de maladie.

Il mettait en doute l'honnêteté et la sincérité de Still, estimant qu'il se vantait lorsqu'il évoquait ses succès dans le traitement des maladies infectieuses.
Je n'ai pas rencontré Still, mais la traduction de ses textes et de certains témoignages contemporains semble bien confirmer qu'il était tout sauf un fanfaron.

Exagérait-il ?
Exagérait-il en prétendant guérir tant de patients atteints de maladies infectieuses ?
Peut-être. Mais, n'oublions pas qu'il vivait dans le Middlewest américain du XIXe siècle, parmi les pionniers de la frontière.
Des gens à l'esprit pratique, certainement pas prêts à accepter n'importe quoi.
Il leur fallait une preuve évidente d'efficacité.
On peut également penser que si l'ostéopathie à eu tant de succès à cette époque, ce n'est pas le fait du hasard, et la séduction d'un homme n'y aurait certainement pas suffi.


Les maladies infectieuses, une préoccupation essentielle de Still
McKone nous rappelle fort justement que les maladies infectieuses étaient une préoccupation majeure à l'époque de Still et que dans ses textes, il évoque beaucoup plus ces maladies que d'autres...