Approche tissulaire de l'ostéopathie

Le livre des damnés - Là où l'auteur se met à table

Index de l'article

Là où l’auteur met la table...
Si toutefois une table est bien une table

Un défilé de damnés.
Par damnés, j’entends les exclus.
Contemplons ensemble un cortège composé de faits exclus de la Cité scientifique.

[…] À mon avis, le rouge n’est pas vraiment différent du jaune ; il n’est qu’un degré d’une radiation tout comme le jaune. Le rouge et le jaune sont par ailleurs contigus, puisqu’ils se fondent dans l’orangé.
De sorte que si, à partir de ce critère de couleur, la science devait tenter de classer les phénomènes en admettant les créatures rouges comme véritables et en excluant les jaunes sous prétexte qu’elles sont fausses ou illusoires, la démarcation serait aussi erronée qu’arbitraire ; en effet, les créatures orangées, résultat de la contiguïté, seraient aussi vraies que fausses.

Continuons, car la surprise arrive.
Je pense qu’il n’existe aucun critère de classification, c’est-à-dire d’inclusion ou d’exclusion, plus pertinent que celui du rouge et du jaune.
En fonction de certains critères, la science a admis quantité de faits. Si elle n’avait pas établi ces standards, nous n’aurions pas de points de référence. La science a donc, sur la base de certaines qualités, exclu une foule de faits. Alors si le rouge est contigu au jaune, si les critères d’inclusion sont contigus aux critères d’exclusion, la science a dû rejeter des créatures proches de l’admissible. Le rouge et le jaune, qui se fondent dans l’orangé, nous permettent de caractériser les expériences, les normes, les moyens de nous former une opinion...

Autrement dit, une conviction est l’illusion folle qu’il existe des différences nettes, des termes de comparaison.
L’acte de l’intellect repose sur cette quête d’un fait, d’un critère, d’une généralité, d’une loi, d’une formule, d’une prémisse nette. Pourtant, tout ce que nous avons réussi à admettre, c’est que certaines créatures sont évidentes. Ce que nous concluons en fait, c’est qu’elles constituent l’assise d’autre chose.

Voilà la quête, et la recherche est loin d’avoir abouti. Pourtant la science a agi, statué, tranché et condamné, à croire que nous sommes parvenus à comprendre.