Approche tissulaire de l'ostéopathie

Livre : Avec les doigts qui pensent

 

livre doigts pensent

Avec les doigts qui pensent

Adah Strand Sutherland
Traduit de l'américain par Henri Louwette

Éditions Sully

Février 2014
Internet : www.editions-sully.com
ISBN : 978-2-35432-111-6

William Garner Sutherland (1873-1954) aurait voulu, pour répondre aux vœux conjoints de son épouse et d'une commission de la Cranial Academy, écrire sa biographie. Il n'en a pas eu le temps et c'est son épouse, Adah Strand Sutherland, aidée de plusieurs praticiens ayant côtoyé le découvreur du concept crânien, qui honorera sa promesse. Elle a intinulé son récit : Avec des doigts qui pensent, en référence au concept du Dr Sutherland, qui souvent, évoquait son travail de praticien comme ayant « des doigts capables de sentir, de penser, de voir, et de connaître. »

Celle qui fut à la fois son unique soutien indéfectible et le témoin attentif de sa recherche, nous fait partager toutes les étapes du chemin parcouru par William Sutherland. Depuis l'intuition initiale de la fin de ses études - une disposition articulaire des os crâniens suggérant la mobilité d'un mécanisme respiratoire - jusqu'aux expériences les plus risquées sur son propre crâne, il fit preuve d'une persévérance remarquable pour approfondir sa « pensée-guide » et organiser le concept crânien, qu'il ne considéra jamais comme une spécialité, mais comme une partie intégrante de la science de l'ostéopathie, celle que le Dr Still n'avait pas eu le temps d'élaborer complètement.

Digne successeur d'Andrew Taylor Still, le Dr Sutherland s'est également consacré à la transmission de sa connaissance du concept crânien et à éveiller l'intérêt de ses collègues pour l'apprentissage et la pratique du concept. Il a été à la fois un chercheur et un maître guidant ses confrères vers une connaissance approfondie des lois régissant la vie. Son enseignement, où l'emploi de la métaphore côtoie l'élaboration de gestes essentiels dans la praxis ostéopathique, a profondément influencé la profession. Revenir à la biographie de W.G. Sutherland c'est également rejoindre une des sources fondatrices de l'ostéopathie.

Le récit d'Adah Sutherland est, dans cet ouvrage, très utilement complété par un texte de Henri O. Louwette qui retrace l'itinéraire ostéopathique de W.G. Sutherland et met en évidence la dynamique évolutive au sein de son œuvre.

Sommaire :

Avant-propos
Préface de l'édition de 2002

Avec des doigts qui pensent
Remerciements
Avant-propos
Prologue

Chapitre 1 • " Dis-m'en davantage "
Chapitre 2 • " Petits semis "
Chapitre 3 • " Mais pourquoi ce biseautage ? "
Chapitre 4 • Trouver un rythme
Chapitre 5 • " Je ne parviens pas à m'en détacher "
Chapitre 6 • Interlude
Chapitre 7 • Nouveau jour, nouvelles voies
Chapitre 8 • " C'est le seul moyen pour moi de savoir "
Chapitre 9 • " Dans quoi est-ce que je m'embarque ? "
Chapitre 10 • " Sans peur "
Chapitre 11 • Le fulcrum de Sutherland
Chapitre 12 • " Pourquoi ceci, pourquoi cela ? "
Chapitre 13 • En route pour quelque part
Chapitre 14 • " J'ai décoché une flèche dans les airs "
Chapitre 15 • " Comme le rameau est courbé "
Chapitre 16 • Des bas et des hauts
Chapitre 17 • En orbite
Chapitre 18 • Il y a ceux qui disent…
Chapitre 19 • " Pourquoi pas ? "
Chapitre 20 • Lumière, ombres et décisions
Chapitre 21 • Un voyage et un legs

Postface à l'édition de 2014
William Garner Sutherland, un itinéraire, par Henri O. Louwette
Bibliographie