Approche tissulaire de l'ostéopathie

L'ostéopathie di-Still-ée


M. Girardin emailButton, E. Deslee emailButton, JM Cortoos emailButton

Télécharger le texte complet pdf_button

Introduction générale

Suite à d’incontestables dérives (hypothèses devenues théories, alors qu’aucune mise à l’épreuve par des essais comparatifs ou qu’aucun argument scientifique digne de ce nom ne vient les démontrer) constatées depuis plusieurs années au sein de la profession ostéopathique, les signataires ont entrepris une recherche sur le(s) fondement(s) possible(s) de cette dérive au cours des années 90. Ces auteurs, ont  ensuite cherché s’il y avait un ou plusieurs dénouements rationnellement concevables et réconciliateurs pour solutionner ces dérives qui
forcément, tôt ou tard, polariseraient la  communauté professionnelle ostéopathique, au risque d’un schisme probablement irrévocable. Le monde entier, ainsi que ses sociétés constituantes, sont sous l’emprise d’une polarisation continuellement croissante entre croyance et rationalité, mystifications possibles et vérités plausibles.  Pourquoi la profession ostéopathique y échapperait-elle? La science en tant que méthode de validation et exploratrice de notre réalité offre sa disponibilité comme solution d’excellence. Saisissons-la intelligemment.

« Intervenir ou non, dans un système complexe adaptif en pleine polarisation réflective ? », là résidait la question. Cependant la dynamisation récente, grâce à la lettre ouverte [1], nous a amené à précipiter notre annonce publique, et dès lors à proposer une plate-forme de discussion sur une mise à jour de la pensée et de la terminologie ostéopathiques. Plate-forme, qui pourrait vraisemblablement amener une réconciliation des oppositions, ou tout au moins un recentrage ‘davantage plénier’ du point de vue conceptuel, philosophique et scientifique dans notre profession souffrant occasionnellement d’apathie aiguë.

[1] Lettres ouvertes de Belgique : www.osteopathie-france.net/content/view/326/509/  (créée le 2/03/2008 – consulté le 7/06/2008)