Approche tissulaire de l'ostéopathie

Seuls les tissus savent

aastier02Antoine Astier février 2004 - Aix en Provence

 

Antoine astieremailButton
Télécharger le texte completpdf_button
Télécharger le résumé et le plan pdf_button

 


Résumé

Ce mémoire présente une approche de la philosophie et de la pratique de Rollin E. Becker, D.O., élève de W.G. Sutherland et continuateur de ses recherches.
La bibliographie concernant Rollin E. Becker est essentiellement anglophone, constituée de notes de cours, conférences, articles et correspondances.
Le lecteur trouvera donc dans cet ouvrage une traduction, un regroupement et une synthèse des principaux thèmes abordés par Rollin E. Becker.

Summary
This memoir is an approach of the philosophy and practice of Rollin E. Becker, D.O., student of W.G. Sutherland and continuer of his research.
The bibliography about Rollin E. Becker is essentially Anglophone, constituted by course notes, lectures, articles and correspondence.
The reader will find in this work a translation, a grouping and a synthesis of the main themes approached by Rollin E. Becker.

Introduction

« Seuls les tissus savent »
Cette petite phrase troublante, attribuée à Rollin E. Becker, je l'ai entendue pour la première fois lors de mes études, en 4ème année, dans un cours sur les fascias. Je l'ai ensuite vue, utilisée comme titre pour une intervention dans un symposium annoncé dans l'ApoStill (Only Tissues Know, Jean-Pierre Barral, Apostill n°9, Automne 2001, p. 62) et je l'ai enfin revue, utilisée en tant que sous-titre lors de mon premier séminaire post-gradué, en ostéopathie tissulaire avec Pierre Tricot. J'ai alors obtenu une idée plus claire de sa signification.
Cependant, cette petite phrase bousculait tout l'enseignement que j'avais reçu et, qui plus est, investissait les tissus d'une forme de conscience éclairée.
Dans les collèges, l’enseignement de l’histoire de l’ostéopathie se résume le plus souvent à celles d’Andrew Taylor Still et de William Garner Sutherland, voire à celle de John Martin Littlejohn. Rollin E. Becker n'y est pas mentionné, ni aucun de ceux qui ont poursuivi les recherches et l'enseignement de ces trois pionniers. L'enseignement du concept crânien est généralement restreint à l'approche osseuse et membraneuse, avec quelques notions fluidiques, base indispensable, mais laisse l'étude des concepts qui ont suivi à la responsabilité des étudiants, par des cours en post-gradués et une recherche personnelle. Ce qui semble somme toute raisonnable, cette approche manquant douloureusement de justifications scientifiques et demandant une palpation bien entraînée.

 J'ai donc voulu en savoir plus en remontant à la source, mais je me suis vite aperçu que la philosophie et la pratique ostéopathiques de Rollin Becker, héritées de W.G. Sutherland, ne sont pas vraiment disponibles au lecteur francophone. Il existe un petit livre, celui de Jacques Andreva Duval, D.O., élève direct de Rollin Becker, intitulé "Introduction aux techniques ostéopathiques d’équilibre et d’échanges réciproques", mais ce livre, publié en 1976, qui a fait connaître Rollin Becker aux ostéopathes francophones, est actuellement épuisé et bien difficile à se procurer. Il existe également quelques traductions d'articles de Rollin Becker, mais cela me semblait insuffisant.
Je constatais alors qu'il existait bien une bibliographie concernant Rollin E. Becker, mais que celle-ci était essentiellement anglophone et sous forme d'articles, de notes de cours, de textes de conférences et de correspondances, rassemblés dans deux livres : Life in Motion publié en 1997 et The Stillness of Life publié en 2000.
Devant ces difficultés à obtenir des données justifiant la phrase « Seuls les tissus savent », et n'ayant pourtant aucune qualification particulière pour me lancer dans un travail de traduction, je me suis proposé de présenter en français une approche de la philosophie et de la pratique de Rollin E. Becker, à partir du matériel disponible actuellement et principalement anglophone.

À l'évocation de « Seuls les tissus savent »comme sujet de mémoire, Pierre Tricot avec qui j'échange volontiers par courriel (courrier électronique), me répondit tout d'abord que le sujet était délicat, les concepts développés étant loin d'être admis dans la communauté des ostéopathes. Puis, en interrogeant mes professeurs, M. Bourdinaud, académicien co-responsable des mémoires dans mon école et M. Minodier, enseignant les techniques structurelles, ceux-ci parurent enthousiastes, trouvant ce choix intéressant et original. La décision fut donc prise.

Quelques mois plus tard, Pierre Tricot m'informa qu'il travaillait en tant que correcteur et superviseur, à la traduction de Life in Motion, effectuée par Valérie Espinasse pour le compte de la Cranial Academy et qu'il acceptait de me communiquer cette traduction en cours pour les besoins de mon mémoire. Cela a allégé la partie traduction de mon travail, qui concerne donc principalement les extraits de "The Stillness of Life", mais j'ai tout de même modifié certains passages de La Vie en Mouvement, quand cela m'a semblé nécessaire.
À la lecture de La Vie en Mouvement et de The Stillness of Life, il m'est vite apparu qu'il ne pouvait être question pour moi de rentrer dans une approche critique ou comparative de tel ou tel aspect du concept présenté, car celui-ci repose sur un art palpatoire qui est aujourd'hui encore, au-delà de mes capacités personnelles. Comme le dit Rollin Becker lui-même : « Pour la plupart d'entre nous, le développement de doigts pensant, ressentant, voyant et connaissant afin d'expérimenter chez nos patients le legs du Dr Sutherland concernant toutes les phases du mécanisme respiratoire primaire, est un processus douloureusement lent. »

« It is a painfully slow process for most of us to develop our own thinking-feeling-seeing-knowing fingers so as to experience within our patients that which Dr. Sutherland gave us concerning all phases of the primary respiratory mechanism. » (Life in Motion, p. 92-93)
Ce travail est donc une traduction, un regroupement et une synthèse des principaux thèmes abordés par Rollin E. Becker dans ses articles, notes de cours, textes de conférences et correspondances, tels qu'ils apparaissent dans les publications précitées. J'espère qu'il intéressera le lecteur et lui donnera une idée assez claire de la philosophie et de la pratique de Rollin E. Becker, D.O., résumées dans la litote « Seuls les tissus savent. »
Avertissement
Comme ci-dessus, toutes les citations proposées seront reproduites en gras et celles résultant d'une traduction personnelle (ou du travail en cours de Valérie Espinasse et Pierre Tricot) seront suivies du texte original, en italiques, permettant au lecteur anglophone d'avoir une approche plus exacte du ton et de la formulation originale de Rollin Becker. Certains termes comme « fulcrum » (point d'appui) ou «still-point » (point tranquille ou point immobile), étant communément utilisés dans le jargon ostéopathique francophone, ont été laissés en l'état. Dans le même esprit, le mot « physician » (médecin) a parfois été traduit par « praticien » quand il se rapportait exclusivement à l'exercice ostéopathique.

Table des matières

Résumé
Abstract
I. Introduction
II. Prologue

2-1 Éléments biographiques
2-2 Ouvrages de références
2-3 Contexte ostéopathique

2-3-1 Les débuts de l'ostéopathie
2-3-2 Les débuts du concept crânien
2-3-3 Le concept crânien après W.G. Sutherland
2-3-4 Le cheminement de Rollin E. Becker

III Philosophie

3-1 Les difficultés de transmission du concept

3-1-1 La terminologie
3-1-2 La pédagogie
3-1-3 La spiritualité

3-2 Homéostasie et santé

3-2-1 L'homéostasie
3-2-2 Une certaine approche de la santé
3-2-3 La physiologie corporelle en action
3-2-4 Une définition de la santé

3-3 Le médecin intérieur

3-3-1 Seuls les tissus savent
3-3-2 Le médecin intérieur
3-3-3 Le schéma de santé
3-3-4 Physiologie corporelle et santé
3-3-5 Conséquences pour le diagnostic et le traitement

3-4 Marées, Souffle de Vie et immobilité

3-4-1 Le liquide céphalo-rachidien
3-4-2 La marée
3-4-3 La grande marée
3-4-4 Le Souffle de Vie
3-4-5 L'immobilité

3-5 L’apprentissage philosophique

3-5-1 Les bases
3-5-2 Renoncer à son ego
3-5-3 L'intention, traiter l'être ou le corps
3-5-4 Un toucher vivant, la syntonisation
3-5-5 Une voie d’évolution

IV Pratique

4-1 L’apprentissage pratique

4-1-1 Apprendre à ressentir
4-1-2 Les étapes de l’apprentissage
4-1-3 Quelques conseils

4-2 La palpation

4-2-1 Un auto-apprentissage
4-2-2 Quatre niveaux d’habileté palpatoire
4-2-3 Écouter et ressentir avec tout le corps
4-2-4 Le toucher diagnostique
4-2-5 Précaution et incidence

4-3 Utilisation de la marée

4-3-1 Une approche globale
4-3-2 Des tests diagnostiques
4-3-3 Le contrôle de la fluctuation du LCR

4-4 Fulcrums et still-points

4-4-1 Les fulcrums
4-4-2 Les still-points
4-4-3 Les phases de correction-traitement

4-5 Les patients, les séances

4-5-1 Les patients
4-5-2 Les séances

Conclusion
Remerciements
Bibliographie