Approche tissulaire de l'ostéopathie

Traductions - Sutherland

pdf_button La connaissance plutôt que l'information. Cette conférence, présentée en juillet 1950, à l’occasion de la quatrième réunion annuelle de l’Osteopathic Cranial Association à Chicago, dans l’Illinois, relate les premières expériences réalisées dans le domaine crânien. Elle expose la différence entre l'expérimentation directe et la collecte d'informations.

pdf_button Conférence sans titre donnée en 1944. Sutherland aborde tout d'abord le lien entre ostéopathie, religion et spiritualité, puis décrit brièvement le mécanisme crânien, ses lésions et ses corrections.

pdf_button La promenade du vairon. En plusieurs occasions, à la fin d'un cours sur le concept crânien, Sutherland donnait une causerie improvisée qu’il appela « promenade du vairon. » Elle ne fut jamais consignée par écrit. Ainsi, chaque promenade était différente des autres. Mais l’idée générale était toujours la même : imaginer et décrire le périple d'un petit poisson dans les liquides du cerveau, permettant de le décrire de l'intérieur.

pdf_button Le trou dans l'arbre. Texte écrit par Howard et Rebecca Lippincott, deux ostéopathes américains parmi les premiers étudiants de W. G. Sutherland. Ils ont pris très tôt une part active à la propagation du concept crânien et participèrent activement avec Sutherland à l’élaboration de la première brochure publiée concernant la présentation de l’ostéopathie crânienne pour les nouveaux-nés et leur traitement.