Sébastien Barthélemy

Avenue Perdtemps 15
CH-1260 NYON Suisse
edit
Mon intérêt pour l’approche tisulaire en ostéopathie a surgi durant la préparation de mon mémoire de fin d’études.

pdf_button Je me proposais d’évaluer l’impact des informations collectées durant l’anamnèse de la consultation ostéopathique, sur la qualité de la palpation du thérapeute lors de son évaluation clinique. Mon protocole devait se faire en cherchant les différentes densités retrouvées chez les patients. Un compagnon d’étude me fit remarquer que ces thèmes, et bien plus, se trouvaient largement développés dans l’ATO et je m’empressais de dévorer le livre 1, un modèle du corps conscient.
Une porte venait de s’ouvrir…

Diplôme en poche, je démarrais mon exercice d’Ostéopathe, un peu perplexe à vrai dire face à ce métier que j’envisageais de quitter environ une fois tous les mois pendant la première année, tant je manquais de confiance en ma pratique.

Mon premier réflexe fut d’entamer une formation de type compagnonnage qui se fixait comme objectif d’aider les jeunes ostéopathes durant une année, afin d’organiser leur pratique, de planifier un traitement, de comprendre comment hiérarchiser les priorités.

Ce fut un grand pas en avant. Mais l’autonomie n’était pas encore gagnée.
Il me fallait plus de confiance dans ma palpation et c’est naturellement que je participais alors aux formations de Pierre.
Révélation ! Le chemin serait sans doute long mais l’autonomie et la sérénité pouvaient enfin éclore.

À présent que j’ai beaucoup expérimenté avec mes patients, je souhaite me remettre au travail afin de donner forme nouvelle à ma pratique. Je souhaite également participer d’une manière plus large à raffiner notre art et partager mon envie et mon énergie au sein du groupe d’enseignement de l’ATO. Partager mes questions et mes découvertes comme lorsque l’on revient d’un long voyage.

Le cadre de la co-animation permet cette mise en relation, ces premiers pas vers la restitution et la transmission et surtout, de continuer à chercher.
Au-delà, je souhaite forger mes propres capacités d’animateur, afin de me placer dans cette dynamique de compagnonnage qui me parait essentielle dans notre profession.

Devenir moteur et engagé.