Approche tissulaire de l'ostéopathie

La philosophie ostéopathique. Fondement indispensable de notre pratique, de 1874 à nos jours

Renaud de Pommereau, emailButton IDHE juin 2012

 

Télécharger le texte completpdf_button
Télécharger le résumé et le plan pdf_button


Résumé

Titre : La philosophie ostéopathique. Fondement indispensable de notre pratique, de 1874 à nos jours.
Auteur : Renaud de Pommereau

Buts / Objectifs : L’objectif de ce mémoire est de montrer l’importance que le fondateur de l’ostéopathie, A.T. Still, accordait à la philosophie ostéopathique. Cette étude permettra de nous rapprocher du message originel de Still, offrant l’occasion de mieux l’intégrer et ainsi d’y rester fidèle.

Méthode: La rédaction de ce mémoire a pu être réalisé grâce à une recherche bibliographique approfondie. De nombreux articles, ouvrages, thèses et sites ont été sélectionnés pour la pertinence de leurs auteurs. J’ai favorisé ceux, connus et reconnus dans notre profession, pour être proches de la philosophie ostéopathique. Les citations d’A.T. Still ont bien évidemment été principalement retenues.

Résultats: C’est à travers les principes d’A.T. Still, ses définitions, ses conseils et ses exigences que la philosophie ostéopathique se présente comme un repère incontournable dans la vie de l’ostéopathe. S’unir autour d’elle représente de nombreux avantages : d’une part, de maintenir une base commune et stable pour notre profession, d’autre part de jouir, à titre individuel et collectif, d’une cohérence thérapeutique, et enfin d’offrir à l’ostéopathie un avenir tourné vers le progrès.

Conclusion : La valeur, l’authenticité ainsi que la pertinence de l’ostéopathie reposent sur sa philosophie pratique. Chaque action thérapeutique doit entrer en cohérence avec la notion de « globalité », « de structure et de fonction », « de cause et d’effet », « de mobilité inhérente au corps », « de santé », permettant à l’organisme de retrouver, suite au traitement, son homéostasie.
L’investissement des ostéopathes dans l’enseignement, dans la recherche scientifique, dans la thérapeutique... doit constituer le principal vecteur dans la transmission de cet état d’être et de penser.
L’avenir de l’ostéopathie en dépend.

Mots clés : Philosophie, Ostéopathie, Concept, Still, Origine, Enseignement, Recherche

Abstract

Title: The osteopathic philosophy. Essential foundation of our practice from 1874 to today.
Author: Renaud de Pommereau

Aim/Objective : The purpose of this study is to show the importance that the founder of osteopathy, A.T. Still, gave to the osteopathic philosophy. This research will bring us a little closer to the original message of Still, offering the opportunity to better integrate it in our practice and as well to stay faithful to this concept.

Methods : The drafting of this study was be achieved through a thorough bibliographic research. Many articles, books, theses, and sites were selected for the relevance of their authors. I have favoured those, known and recognized in our profession, to be close to the philosophy of osteopathy. The quotations from A. T. Still were, of course, considered of primary importance.

Results : It is through the principles of A.T. Still, his definitions, his advice and requirements that the philosophy of osteopathy is presented as essential in the life of the osteopath. To be united around these concepts has many advantages: on the one hand, to maintain a common and stable basis for our profession, on the other hand to enjoy, both individually and collectively, a consistent therapy, and finally to offer an evolving future for osteopathy.

Conclusion : The value, the authenticity as well as the relevance of the osteopathy are based on his practical philosophy. Each therapeutic action must be coherent with the concept of "whole", "structure and function", "of cause and effect", "mobility inherent in the body", "health", allowing the body to find, after the treatment, its homeostasis. The investment of osteopaths in education, in scientific research, in the therapeutic... must be the main vector in the transmission of this state of being and of thinking. The future of the osteopathy depends on it.

Keywords: Philosophy, osteopathy, Concept, Still, origin, Education, Research

Introduction

« C’est de la philosophie de l’Ostéopathie dont l’opérateur a besoin. Par conséquent, il est indispensable que vous connaissiez cette philosophie sinon, vous échouerez sévèrement et n’irez pas plus loin que le charlatanisme du « viser-rater ». (Still, Autobiographie, 2008, 144)

Passionné par l’histoire d’Andrew Taylor Still et par son œuvre : l’ostéopathie, j’ai lu, au cours de mes études, de nombreux ouvrages ostéopathiques. Je fus surpris d’y découvrir l’importance qu’accordaient les différents auteurs à « l’état d’esprit ostéopathique ». Cette disposition intérieure, que Still nomme « philosophie », semble imprégner chacune de leurs actions. Intrigué et désireux de partager cette « fibre ostéopathique », je finis par la percevoir, à travers Still, V.Frymann, L.Issartel, P.Tricot...

Cette philosophie, concrète et pragmatique, tournée essentiellement vers la thérapeutique, est, à ma grande surprise, bien éloignée de la philosophie livresque, enseignée dans le cadre scolaire. Désireux de l’appréhender avec clarté, avant de commencer ma vie professionnelle, j’ai rédigé, à cette fin, ce recueil bibliographique. Il nous permettra, du moins je l’espère, de nous rapprocher du message originel de Still. Si, en lisant mon mémoire, les lecteurs pouvaient s’imprégner de la philosophie Stillienne et saisir toute l’importance de rester unis sur cette base commune, solide et cohérente, mon but serait atteint.

Nos racines sont primordiales dans notre évolution personnelle et professionnelle. Victor Hugo considérait que, « le passé est une partie de nous-mêmes, la plus essentielle peut être... » Pour cette raison, nous présenterons notre source commune, A.T. Still et sa philosophie, dans les quatre premières parties de ce mémoire. C’est à travers ses principes, ses définitions, ses conseils et ses exigences que nous considérerons la philosophie ostéopathique comme un repère incontournable dans la vie de l’ostéopathe. S’ensuivront quatre parties de « discussion » qui seront l’occasion de réfléchir sur l’avenir de l’ostéopathie. Optimiste mais méfiant quant à l’avenir de notre profession, je donnerai mon avis, qui ne demandera qu’à être complété et corrigé par l’expérience pratique et philosophique de chacun.

Nous insisterons sur l’importance de rester fidèle au paradigme ostéopathique en nous gardant de tout dogmatisme. Nous évoquerons l’importance de la qualité de la prise en charge thérapeutique, de l’enseignement et de la recherche dans notre profession trop fréquemment encore en recherche identitaire. Nous proposerons des moyens concrets pour intégrer à notre pratique cette philosophie, garante de notre efficacité et de notre avenir.

« Le passé est une partie de nous-mêmes, La plus essentielle peut-être, Qu’est ce qu’un arbre sans racine ? Qu’est ce qu’un fleuve sans sa source ? Qu’est ce qu’un peuple sans son passé ?... » Victor Hugo


Table des matières

Introduction

I.  Sur les traces d’Andrew Taylor Still : Un cheminement vers l’Ostéopathie

1.1 Un homme amoureux de la nature.

1.1.1 Chasseur
1.1.2 Observateur
1.1.3 A l’école de la nature : Apprentissage de l’anatomie
1.1.4 Fermier

1.2 Talents de mécanicien

1.3 Spiritualité, au cœur de sa vie

1.3.1 Méthodisme : Héritage familial
1.3.2 Qui est Dieu pour Still ?

1.4 Still initié et déçu par la médecine

1.5 Expérimentation d’une autre médecine

1.5.1 Deux événements marquants rompront ses liens avec la médecine
1.5.2 Magnétisme
1.5.3 Reboutement

1.6 Still à la recherche ininterrompue d’une meilleure compréhension de l’espèce Humaine

1.6.1 Courant évolutionniste
1.6.1.1 Darwin
1.6.1.2 Spencer
1.6.1.3 Wallace

1.6.2 Courant religieux et humaniste

1.6.2.1 Spiritualisme : Corrélation entre l’âme et la matière
1.6.2.2 Transcendantalisme : Homme, partie intégrante de la nature
1.6.2.3 Théosophie : Nature spirituelle de l’Homme
1.6.2.4 Franc maçonnerie..161.7 Révélation du 22 juin 1874 : Naissance de l’ostéopathie

1.7.1 De 1870 à 1878 : Des années difficiles. Son indépendance provoque des tensions

1.7.2 Des efforts récompensés : Succès de l’ostéopathie

1.8 Still souhaite transmettre sa découverte

1.8.1 Formation dispensée à la nouvelle génération
1.8.2 Passions partagées, Idées galvaudées : De nouvelles tensions
1.8.3 Rédaction d’ouvrages


II. Comment définir l’Ostéopathie ?

2.1 La définition léguée par A.T. Still
2.2 L’ostéopathe selon Still
2.3 Evolution de la définition au fil des années
2.4 Principes philosophiques de Still, au regard de la définition moderne, Réflexions et précisions nécessaires26
2.5 De « nouveaux principes » envisageables

III. Philosophie : Pierre angulaire de l’Ostéopathie

3.1 Andrew Taylor Still, philosophe ?
3.2 Peut-on considérer l’Ostéopathie comme une philosophie ?
3.3 Repère indispensable pour les ostéopathes d’hier et d’aujourd’hui
3.4 Concept Biogène : Une fondation oubliée, héritage abandonné

IV. Enseignements de Still imprégnés de philosophie

4.1 Conseils livrés à ses élèves
4.2 Ses exigences
4.3 La pratique en deuxième intention

DISCUSSION

I : L’Ostéopathie moderne en accord avec Ostéopathie Stillienne

1.1 Un optimisme sous condition
1.2 Notre soif de reconnaissance

1.2.1 A l’égard du système médical
1.2.2 A l’égard de nos patients : cocktail thérapeutique illusoire

1.3 Rester fidèle au paradigme ostéopathique
1.4 Redécouvrir notre champ thérapeutique
1.5 Une formation de qualité indispensable
1.6 La recherche ostéopathique

II. Sa place dans l’enseignement

2.1 Repère pour l’étudiant
2.2 La philosophie Stillienne, interface entre cerveau droit et cerveau gauche
2.3 Gare au dogmatisme
2.4 Former des philosophes capables de raisonner

III. De la philosophie à la pratique

IV. Ostéopathie : Une science et une philosophie indépendantes

CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE