Approche tissulaire de l'ostéopathie

Le Salaire de la peur

Masque Grippe

 

 Une alternative à la pénurie de masques de protection...

Mise en pratique en suivant ce lien...

Bonjour,

Nous sommes abreuvés d'informations plus ou moins pertinentes et justes.

Dans ce flot, j'ai repéré quelques articles ou vidéos pertinents dont je vous propose les liens pour consultation :
De Jean-Dominique Michel, anthropologue de la santé : Covid-19 : fin de partie ?!
Et puisque vous avez sans doute un peu de temps pour lire, du même auteur : Hydroxychloroquine : comment la mauvaise science est devenue une religion.
Et cette vidéo du Pr Pr Didier Rouault immunologue, virologue mondialement reconnu : Lien

Prenez soin de vous et respectez les consignes.
Ce n'est pas le moment de discuter de leur justesse.
Si cette épreuve permet de resserrer les liens de solidarité entre les humains, ce sera déjà quelque chose de positif.

---------------------------------------------

Je ne sais pas si vous en avez entendu parler, mais on dit qu’une épidémie de grippe particulière venant de Chine est en train de dévorer l’Europe.

Évidemment, sous couvert d’information, nos amis les journaleux se sont emparés du sujet et nous abreuvent d’informations, de débats et autres déclarations… qui ont comme première conséquence d’amplifier nos vieilles peurs et de nous conduire tout droit à la phobie.
Or, d’après les informations sérieuses sur le sujet, il s’agit d’une grippe. Un peu plus « meurtrière » que la grippe « normale », mais tout de même d’une grippe. Qui dit grippe, dit virus, ici le Covid-19, nom de baptême donné par l’OMS.

Les informations dont nous sommes abreuvés laissent à penser que ce virus est un monstre qui dévore tout ce qu’il rencontre. Or qu’est-ce qu’un virus ? Une structure vivante. Et quel est l’objectif fondamental de toute structure vivante ? Survivre, tout simplement. Il n’y a là aucune autre intention négative cachée. Si cette structure trouve un hôte « bienveillant » sur lequel existent les conditions favorables à son développement, eh bien elle va tout simplement en profiter. Dans cet échange il y a donc comme toujours deux parties : l’« agresseur » et la « victime ».

Depuis Pasteur, le système médical s’est enfoncé dans l’idée que la principale et quasiment seule responsabilité incombe à l’agresseur (le microbe, la bactérie, le virus). Et l’attitude logique est de tout mettre en œuvre pour empêcher la bête de nuire.
C’est ce qui se passe actuellement avec le Covid-19… et ce qui se passe aujourd’hui n’est pas sans rappeler ce qui s’est passé en 2009 avec la « pandémie » de grippe H1N1, parfois appelée « grippe porcine ». On y retrouve exactement les mêmes ingrédients. Les quelques articles publiés à ce moment sur le site de l’ATO restent bien d’actualité (Pandémie indécente, Info ou intox ?). Ausssi cet article plus récent, mais intéressant à plus d'un titre d'Olivier Becht, député du Haut-Rhin : Coronavirus : que nous enseigne l’Histoire ?

Certes la grippe du corona-virus est plus meurtrière que la grippe normale, mais les chiffres nous montrent que les principales victimes sont les personnes dont l’état de santé est précaire ou mauvais et les personnes âgées, plus vulnérables à toute agression, ce qui milite en fonction des arguments qui viennent d’être développés.
Dans notre raisonnement d’ostéopathe et dans l’approche tissulaire plus particulièrement, nous privilégions l’idée que dans la vie, tout est relation et qu’il y a donc responsabilité mutuelle. Le système médical, relayé par les médias nous parlent donc sans cesse de l’agresseur et de tous les moyens pour l’empêcher de nuire, mais on ne nous dit jamais rien sur ce qui pourrait être fait pour améliorer le terrain et le rendre ainsi moins favorable à la prolifération du virus.

Ces moyens sont nombreux : hygiène de vie, d’alimentation, recours à des moyens tels qu’homéopathie (ah, pardon, j’ai oublié que le système médical a décrété que c’était du pipeau), huiles essentielles, etc.
Dans ces moyens préventifs et curatifs, eh bien il y a l’ostéopathie. Ce qui se passe avec Covid-19 rappelle aussi ce qui s’est passé avec la grande pandémie de 1918, la fameuse grippe espagnole et ses complications pulmonaires. Dans les archives ostéopathiques, on lit que les personnes qui aux USA avaient été traitées par ostéopathie avaient un taux de mortalité remarquablement bas par rapport à celles traitées en médecine classique. Voici ce que dit à ce propos Charles E. Still Jr, arrière petit-fils de Still dans son ouvrage biographique sur A. T. Still Frontier Doctor, Medical Pioneer :

Au début de 1918, l’épidémie d’influenza qui décimait l’Europe se propagea vers les États-Unis et enfin jusqu’au Midwest.
Beaucoup de DOs, qui avaient traité avec succès des infections respiratoires par manipulation, utilisèrent la même procédure pour traiter la pneumonie, complication particulièrement fréquente de cette souche de grippe espagnole.
Les patients grippés qui furent traités par les manipulations d’un médecin ostéopathe eurent un taux de mortalité si faible par rapport à ceux traités médicalement que l’American Osteopathic Association décida de documenter les résultats de plus de 2400 rapports de D.O. Les résultats indiquèrent que l’ostéopathie « pure » avait considérablement réduit le taux de mortalité.
Sans aucun doute, il y aurait eu moins de décès consécutifs à la grippe si plus d’Américains avaient bénéficié des soins ostéopathiques. Au lieu de cela, cette épidémie a tué plus d’un demi-million de résidents des États-Unis, en plus de cinquante mille soldats américains en Europe.
De nombreux médecins ayant soigné un grand nombre de patients atteints de grippe ont également traité leur propre famille à titre préventif. Ils ont signalé que leurs familles n’avaient eu aucune complication de la maladie. Un pourcentage élevé n’avaient pas eu de cas de grippe, même légers. Ce succès fut renforcé par le fait que tant d’amis non traités avaient contracté la maladie et, dans de nombreux cas, n’avaient pas bénéficié de l’immunité démontrée par les familles ostéopathiques.
Le résultat de ces succès ostéopathiques amena de nombreuses autres familles à l’ostéopathie, un coup de pouce indispensable à la profession de l’époque. (Charles E. Still, Jr : Frontier Doctor, Medical Pioneer – The Life and Times of A. T. Still and His Family, The Thomas Jefferson University Press, 1991, pp. 251-252.

En 2009, j’avais compilé quelques articles de Still et de ses contemporains sur la question. Je vous encourage à les consulter et à mettre en pratique leurs indications en suivant les liens suivant. Ils montrent que l'approche ostéopathique peut apporter une aide non négligeable dans ce type de maladie et dans ses complications, notamment respiratoires.

pdf_button A. T. Still et la grippe. La manière dont Still conçoit la grippe et surtout son traitement.
pdf_button Grippe aviaire : apport ostéopathique dans le traitement. Raymond Hruby et Keasha N. Hoffman, les auteurs, estiment que les ostéopathes peuvent apporter au traitement de la grippe une contribution non négligeable. Ils décrivent plusieurs techniques.
pdf_button Ostéopathie et influenza. L'auteur, au cours de recherches sur d'autres sujets, est plusieurs fois tombé sur des informations concernant la contribution particulièrement positive des ostéopathes à la pandémie de grippe de 1917-1918. Il pense que si une telle situation se représentait aujourd'hui, les ostéopathes pourraient apporter une contribution non négligeable.
pdf_button Traitement ostéopathique de la pneumonie, un texte de H. E. Litton, un ostéopathe californien, daté de 1942. Bien qu'ancien, il présente les éléments essentiels de la philosophie d'un traitement ostéopathique de la pneumonie ou de la pleurésie.

Pour terminer, parlons du climat de peur qui s’installe depuis le début de cet événement. Outre le fait que les médias utilisent insidieusement comme système pour contrôler les gens, la peur est le meilleur moyen de diminuer nos capacités de défenses immunitaires.
Je vous encourage donc à vous détendre, à faire un peu de relaxation, à recourir à nos moyens d’auto-traitement (notamment l’auto-compression occipitale) pour maintenir dans le meilleur état possible pour affronter ce « terrible ennemi ».

Quelques titres de livres intéressants sur des approches alternatives :

Martine Gardénal Homéopathie, le livre de référence pour se soigner au quotidien Guy Trédaniel Éditeur, 2019, ISBN : 978-28132-1684-7
Danièle Festy Ma Bible des huiles essentielles Leduc.s Éditions, 2016, ISBN : 979-10-285-0261-4

Tagged under: Blog,

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.