Approche tissulaire de l'ostéopathie

Empathie et ostéopathie

C Larcanche

Cyprien LARCANCHÉ
Empathie et ostéopathie

Institut Supérieur d'Ostéopathie, Lognes - juin 2017
Tuteur de mémoire : Jean-Marie Benmussa DO

Écrire à Cyprien Larcanché emailButton
Télécharger le texte complet pdf_button Télécharger le résumé et le plan pdf_button


Le sujet de ce mémoire est né des discussions et avis entendus au cours de l’apprentissage de l’ostéopathie au sein de l’Institut Supérieur d’Ostéopathie.

En ostéopathie, nous sommes amenés à effectuer une prise en charge globale, durant des séances d’environ 45 minutes. Durant 45 minutes le patient devra nous parler de lui et des grands évènements traumatiques de sa vie, qu’ils soient physiques ou psychiques. Passer à côté de l’information d’un accident de voiture ayant engagé le pronostic vital du patient, ou encore la perte brusque d’un proche dans des circonstances traumatisantes, peut constituer un manque crucial dans l’élaboration du traitement ostéopathique privant le thérapeute d’un élément essentiel à la compréhension du patient.

Durant ces 45 minutes, l’ostéopathe, par cette nécessité de compréhension, et par le toucher qui constitue l’outil thérapeutique de l’ostéopathe, rentrera dans une certaine mesure dans la sphère de l’intimité du patient.

Ce rapport à l’intimité de l’autre, fait de l’ostéopathie une profession où la communication, où le rapport à l’autre revêt une très grande importance. Cependant, ce rapport à l’autre, ne peut faire l’objet d’une objectivation : les rapports humains, et qui plus est dans le domaine de l’intime, relevant plus du subjectif et de l’intuitif que de l’objectif et du rationnel, la question du rapport à l’autre et de la gestion de cette intimité sont le plus souvent laissés à la discrétion des étudiants, qui apprendront d’eux mêmes comment gérer la relation avec leurs patients.

Les conseils du corps enseignant, et quelques cours sur la relation patient-thérapeute donnent cependant quelques termes permettant de concevoir et d’envisager une certaine posture dans cette relation : « neutralité bienveillante », « distance thérapeutique ou professionnelle », « rôle du thérapeute et rôle du patient ». Ces termes présentent l’avantage de fournir une indication quant à la posture à adopter... Mais ne permettent pas nécessairement de comprendre les mécanismes en œuvre dans cette relation.

Nous allons donc à travers ce mémoire, approfondir la question du rapport à l’autre dans l’ostéopathie. Approfondir la question et non pas y répondre. Le but de ce travail étant de fournir à l’étudiant ostéopathe, ainsi qu’à l’ostéopathe, certains outils de compréhension du fonctionnement de l’autre, de la façon dont nous percevons l’autre, et de la manière dont cela s’opère lors de la consultation ostéopathique.

Pour ce faire, nous chercherons à comprendre une notion importante, utilisée par chacun, dont le nom est connu de tous mais où paradoxalement la définition et la compréhension varient selon les individus : l’empathie. L’empathie, ce mécanisme par lequel nous percevons, comprenons et parfois touchons l’autre.

Dans un premier temps nous développerons la notion d’empathie afin de mieux la concevoir, puis nous étudierons le fonctionnement de cette empathie afin d’en comprendre les mécanismes, puis nous l’appliquerons à l’ostéopathie.

Table des matières

Remerciements
Résumé
Abstract
Introduction
Avant-propos

Partie 1 : Qu'est ce que l'empathie ?

1 : Définitions de l'empathie

1.1 : Les définitions tirées d'encyclopédies et de dictionnaires
1.2 : Diverses approches de l'empathie
1.3 : Distinction de l'empathie

1.3.1 : Définitions
1.3.2  : Différences entre empathie, sympathie et compassion
1.3.3  : Réflexions autour de l'empathie, la sympathie et la compassion

2 : Le développement de l'empathie

2.1 : Chez le nourrisson
2.2 : Son développement au cours de l'enfance
2.3 : A l'âge adulte
2.4 : Cas particuliers

3 : Les origines de l'empathie

3.1 : Einfühlung
3.2 : Avant Einfühlung

4 : La place de l'empathie aujourd'hui

Partie 2 : Comment fonctionne l'empathie ?

1 : Notions sur le fonctionnement émotionnel

1.1 : Anatomie de l'émotion selon Pacherie
1.2 : Approche neurologique du processus émotionnel

1.2.1 : La chaine émotionnelle
1.2.2 : Encartage et sentiment
1.2.3 Réflexions et liens avec l'ostéopathie

2 : Comment s'exerce l'empathie

2.1 : Les trois degrés de l'empathie selon Pacherie

2.1.1 : Le premier degré de l'empathie - Comprendre l'émotion d'autrui
2.1.2 : Le deuxième degré de l'empathie - Comprendre l'émotion d'autrui et en comprendre l'objet
2.1.3 : Le troisième degré de l'empathie - Comprendre l'émotion, l'objet, et la motivation

2.2 : L'empathie en neurologie

2.2.1 : Les neurones miroirs et les neurones canoniques
2.2.2 : La simulation neurologique de l'autre

3 : Développer son empathie

3.1 : L'empathie en tant que savoir faire

3.1.1 : La programmation Neuro Linguistique
3.1.2 : L'empathie comme accès aux états internes

3.2 : L'empathie en tant que savoir être

Partie 3 : L'empathie dans la consultation ostéopathique

1 : L'ostéopathie

1.1 : Présentation
1.2 : Ses origines

1.2.1 : Andrew Taylor Still
1.2.2 : Les principes fondateurs de l'ostéopathie

1.3 : Le corps conscient

1.3.1 : Approche tissulaire
1.3.2 : Communiquer avec le corps

2 : intérêt thérapeutique de l'empathie

2.1 : Influence positive sur la relation patient - praticien
2.2 : Effet sur la psyché de l'autre
2.3. : Diriger son empathie dans une direction favorable

3 : L'empathie au rythme de la consultation ostéopathique

3.1 : Avant la consultation ostéopathique
3.2 : L'anamnèse
3.3 : Tests et diagnostique ostéopathique

3.3.1 : Favoriser le rapport du patient à son propre corps
3.3.2 : La réaction du patient au toucher
3.3.3 : Accéder aux affects du patient par le toucher ostéopathique
3.3.4 : L'empathie envers le corps du patient

3.4 : Le traitement

3.4.1 : L'empathie envers la conscience à traiter

1)  : Dérouler la rétention d'énergie
2) : Comparaison entre empathie et déroulement tissulaire
3) : Communication avec le patient, et avec les consciences corporelles ; ostéopathie somato-émotionnelle

3.5 : Discussion et prise de congé
3.6 : Après la séance ostéopathique

4 : La distance entre l'ostéopathe et son patient

4.1 : La proxémie, ou distance physique
4.2 : La distance émotionnelle
4.3 : L'empathie s'appuyant sur le fulcrum

Conclusion
Bibliographie
Annexe 1 : Table des illustrations
Annexe 2 : Lettre d'accord du tuteur de mémoire

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation