Anaïs, Anaïs ! - Le mot éthique te dit-il quelque chose ?

Index de l'article

Ethique ; Connais-tu seulement ce mot là ?

Il semble un grand mot. Il sonne ringard et philosophico-grandiloquant. Oui. D’ailleurs, au train où vont les choses, il sera bientôt retiré des dictionnaires comme totalement obsolète et désignant des valeurs du passé, tout à fait révolues. Que veut-il dire ? Entre-autres qu’il ne faut pas faire à son voisin ce qu’on n’aimerait pas qu’il nous fasse. Imagine un peu que tous tes voisins ostéopathes – et je parie qu’ils sont nombreux –, se mettent à faire la même chose, c’est-à-dire de la pub directe sur Internet ou ailleurs, et proposent des soins ostéopathiques encore moins chers que les tiens ? Que se passerait-il ? Soit les patients iraient les voir eux, parce qu’ils sont moins chers, soit cela t’obligerait à surenchérir et à diminuer tes propres tarifs ou à offrir d’autres avantages clients que ceux de tes concurrents, qui eux aussi seraient immédiatement amenés à surenchérir...

Cela placerait l’ostéopathie dans une logique produit, laissant croire qu’une séance d’ostéopathie est un produit standard, identique pour tous les praticiens et que plus il est bon-marché, mieux ça vaut. Cela place évidemment les choses dans une logique de quantité, aujourd'hui la plus courante, une logique purement et simplement commerciale. Vois-tu vraiment l'ostéopathie de cette manière ? Je n’ose le croire et pourtant, un tel agissement semble le démontrer.

Dans l’ostéopathie, c’est bien évidemment la qualité qui doit (devrait) être la logique dominante. Et là encore, nous rejoignons l’éthique : te viendrait-il à l’idée d’aller te faire soigner par un ostéopathe, uniquement parce qu’il propose le tarif le moins élevé ou les meilleurs avantages annexes (un porte-clé, un stylo, un DVD ou quelque autre objet gratuit) ? Je suis bien certain que non, Anaïs. Alors ne te lances pas là-dedans, tu dévalorises l’ostéopathie et du même coup, tu te dévalorises toi-même. Un peu de respect ne nuit pas, au contraire. Comment peut-on respecter autrui si l’on se respecte pas soi-même et comment peut-on réclamer d’autrui le respect que l’on ne lui accorde pas nous-même ? La réciprocité est une loi fondamentale de la vie.