Anaïs, Anaïs ! - L'espoir est-il permis ?

Index de l'article

Un peu abattu, tout de même, mais avec espoir...

Pour terminer, l’abattement. À tous ceux qui pleurent depuis la reconnaissance sur le sort futur de l’ostéopathie et qui prédisent sa fin prochaine, j’ai coutume de répondre qu’il ne faut pas compter sur nos associations de défense, incapables de s’entendre pour nous défendre, ni sur certains collèges dont les préoccupations sont autres (comment peut-on raisonnablement penser former de véritables ostéopathes lorsqu’on s’adresse à des effectifs de près de 100 étudiants par promotion, quand ce n’est pas plus ?), mais sur nous autres praticiens qui délivreront les soins d’ostéopathie et finiront par la rendre indispensable aux gens du public.

J’y crois toujours, mais là, Anaïs, tu me rends la tâche difficile. Mon moral vient d’en prendre un sale coup. Difficile de rester indulgent devant ce type de comportement. Je pense que tu as dû recevoir beaucoup de courriers indignés (peut-être aussi des courriers enthousiastes ?) Ta page Internet fournit en tous cas à ceux qui « font le vieux » un argument de poids pour douter de la jeunesse et de l’avenir de l’ostéopathie. Pourtant, de par mon activité de formateur, je rencontre très fréquemment de jeunes ostéopathes qui, malgré les difficultés parfois insoupçonnées qu’ils rencontrent, tiennent haut l’étendard de l’ostéopathie et s’en montrent particulièrement dignes. C’est donc à eux que je préfère penser. Je suis certain qu’en eux réside l’avenir de l’ostéopathie. Ils ne font la plupart du temps pas beaucoup de bruit. Ils travaillent, aident leurs patient, à la mesure de leurs capacités. Ce sont eux qui, finalement rendent le mieux hommage à l’ostéopathie. Alors, je garde espoir, malgré tout.

Une chose est sûre en tout cas, Anaïs. C'est que si me prend un jour la fantaisie de créer un ostéo discount, style Lidl-Osteo ou Leader Price-Osteo (on ne sait jamais, avec l'âge, les principes s'effondrent parfois), à coup sûr, je ferais appel à toi. Allez, sans rancune, et le meilleur pour toi.