Approche tissulaire de l'ostéopathie

Livre : Recherche et pratique

Index de l'article


Le plan général de ce livre a été élaboré en considérant le corps humain par sections ou régions. Les effets des anomalies du corps humain, ou soi-disant maladies, ont été classifiés sur la base de l’approvisionnement sanguin et nerveux et de la région affectée. Comme nous le verrons dans la discussion de la condition, la ligne de séparation, est souvent difficile à déterminer. J’ai considéré les conditions maladives les plus générales de la région de la tête, du cou, du thorax, de l’abdomen et du pelvis. Quelques conditions dont les effets sont plus étendus ne rentrent dans aucune de ces classes, mais appartiennent à la région située au-dessus du diaphragme. D’autres appartiennent à la région située au-dessous, alors que certaines, de caractère général, sont considérées comme vertébrales. Par commodité, j’ai regroupé les maladies contagieuses et les fièvres dans un chapitre séparé. Je n’ai inclus ni coupes ni reproductions parce que celui qui me lit est supposé avoir à l’esprit une image de chaque os, muscle, nerf, organe et pièce du corps humain. Sa profonde connaissance anatomique et physiologique du corps rend inutile la présentation d’illustrations dans cet ouvrage. Nous avons sur notre table de nombreux ouvrages bien illustrés, écrits par des auteurs tout à fait compétents. Demeurez vigilants par rapport à l’anatomie parce qu’un ostéopathe raisonne à partir de sa connaissance mécanique de l’anatomie. J’ai cité beaucoup de définitions des derniers ouvrages de Dunglison et Dorland. Nous les considérons comme faisant autorité et pour cela nous les honorons et les remercions. M’appuyant sur mes nombreuses années d’expérience et d’observation, je vous propose ce que je considère comme certaines causes sous-jacentes aux soi-disant maladies, considérées comme des effets dans les différentes régions du corps, ainsi que mes méthodes de traitement de ces causes. Bien que ne proposant pas de suivre les anciennes voies médicales, je désire, ici et maintenant, exprimer mon amour et témoigner mon respect aux médecins disparus ou encore vivants qui ont honnêtement essayé de soulager l’humanité souffrante. Je suis d’accord avec ce qui fut et demeure aujourd’hui l’opinion de beaucoup d’entre eux : le monde se serait aussi bien porté, sinon mieux (à quelques très rares exceptions près) si le système de médication par les drogues n’avait jamais existé. Je suis né et j’ai été élevé dans le respect et la confiance en les pouvoirs curateurs des drogues, mais au terme de nombreuses années de pratique, en étroite conformité avec les prescriptions des meilleurs auteurs médicaux, ayant consulté les représentants des différentes écoles, j’ai échoué à obtenir des drogues les résultats espérés et me suis retrouvé face à l’évidence que les drogues sont non seulement indignes de confiance, mais de plus dangereuses. Les principes mécaniques sur lesquels se fonde l’ostéopathie sont aussi vieux que l’univers. Je les découvris alors que j’étais au Kansas. Vous pouvez considérer cette découverte comme accidentelle ou purement philosophique. J’ai pratiqué la médecine pendant plusieurs années. J’ai traité mes patients comme le faisaient les autres docteurs. Parmi eux, certains se rétablissaient, d’autres mouraient. D’autres, jeunes ou vieux, tombaient malades et se rétablissaient sans l’aide du docteur en médecine. Ingénieur formé sur cinq ans, je commençais à considérer la structure humaine comme une machine, examinant toutes ses parties comme des paliers, des courroies, des poulies et des conduits, pour voir si je pouvais découvrir quelque variation du normal parfait. Je commençais à expérimenter sur le corps humain comme le ferait un maître mécanicien ayant la charge d’une quelconque machine qui, pour fournir un parfait ouvrage, doit demeurer parfaitement ajustée et en ligne. Il existe de nombreux moyens pour ajuster une machine. On ne s’attend pas à ce qu’un praticien ostéopathe dépende d’une seule méthode ou manipulation pour l’ajustement d’un os.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation