Livre : Interface - La santé, une question de statistique ?

Index de l'article

La santé n’est pas une question de statistiques

La plus grande contribution de la médecine ostéopathique à la santé de la société, ne vient pas de l’examen de moyennes statistiques, ni de l’application de critères reconnus à une personne, mais au contraire, d’un examen attentif de ce que disent les tissus de cette personne à la capacité diagnostique palpatoire du praticien à ce moment-là de sa vie. Les altérations de la santé répondent à un examen attentif et à un traitement adapté à ce qui est spécifiquement trouvé chez la personne plutôt qu’à quelques mesures hasardeuses, fondées sur des statistiques de populations.

L’une des plus grandes caractéristiques des succès de la médecine ostéopathique, c’est le soin donné par le médecin à son patient. Ce soin émane directement de l’attention que le praticien ostéopathe accorde à ce patient particulier, dans le but de réaliser son traitement palpatoire. Le DO trouve la santé dans les corps individuels et favorise son expression. Voilà l’avantage dont tous les patients devraient pouvoir bénéficier.