Livre : Manuel de principes de l’ostéopathie - Enfin, Hulett...

Index de l'article

Cependant, un peu plus loin, Booth parle d’un autre auteur que je ne connaissais pas à l’époque, Guy D. Hulett, en ces termes : « Un ouvrage plus récent sur la pratique ostéopathique a été écrit par le Dr Guy D. Hulett, aujourd’hui décédé, sur Les Principes de l’ostéopathie. Il examine longuement théories et pratiques à la recherche des principes fondamentaux et les présente à la lumière d’expériences pratiques. Ses conclusions sont bien plus proches de celles énoncées il y a trente ans par le fondateur de l’ostéopathie que celles d’aucun autre auteur. La distinction entre l’ostéopathie et les autres méthodes de traitement est très clairement exposée et la doctrine de la correction des lésions en pratique en tant que seule réelle procédure curatrice contraste nettement avec les pratiques de toutes les autres méthodes utilisant la manipulation aussi bien que de celles des ostéopathes qui insistent tant sur la stimulation ou l’inhibition. » [13]

Cette appréciation m’a interpellé et je n’ai eu de cesse de trouver un exemplaire de cet ouvrage ou une copie pour m’en faire une idée. Heureusement, avec la généralisation du scannage des ouvrages anciens et leur mise à disposition sur l’Internet, j’ai eu la chance de découvrir le livre de Guy Dudley Hulett, A Text Book of the Principles of Osteopathy (Manuel de Principes de l’Ostéopathie).

Sur Hulett, je n’ai que très peu d’informations. Il est né en 1874 et mort en 1904, très jeune donc (je crois d’une malformation cardiaque). C’était un neveu de Mary Elvira (épouse d’A.T. Still) et il fut élève direct de Still. Il commença ses études d’ostéopathie en 1898 (soit la même année que W. G. Sutherland et J-M. Littlejohn...) Dans un récent article paru dans le AOA Journal, Jamie Archer [14] évoque un commentaire sur Hulett, trouvé dans un article daté de 1900 : « tout au long de son enseignement, il fut lié au Vieux Docteur par une profonde connivence, » (Faculté de l’American School of Osteopathy – Anonyme, 1900, p. 126). Hulett succéda à Charles Hazzard, comme Professeur des Principes et Pratique de l’ostéopathie à l’American School of Osteopathy de Kirksville en 1899.

J’ai enfin trouvé chez Hulett, ce que je cherchais, à savoir quelqu’un qui sache présenter l’ostéopathie dans l’esprit de son fondateur. Hulett n’était pas qu’ostéopathe ; il était aussi docteur en philosophie et cela se sent. Mais il s’agit de la philosophie telle que la conçoit un américain, par nature pragmatique. Une philosophie que l’on peut mettre en pratique et utiliser pour comprendre comment fonctionne l’humain vivant et comment l’aider à retrouver le chemin de la santé.