Livre : Manuel de principes de l’ostéopathie - Références bibliographiques

Index de l'article


[1] Carol Trowbridge, Naissance de l’ostéopathie, 1999-2010, p. 249.
[2] Sill, A. T. Recherche et pratique,  Still, 2001, § 91, p. 44.
[3] Ibid.   83, p. 42.
[4] Richard Jr. Still est arrière petit fils d’A. T. Still (fils de Richard Still, DO, lui-même fils de Harry Mix Still, DO, un des enfants jumeaux d’A. T. Still. Il a appris l’ostéopathie avec George Mac Laughlin (époux de Blanche Still, fille de Still et sœur d’Harry).
[5] Cité dans Apostill n°2 octobre 1998, pp. 21-27.
[6] Tous les ans en octobre a lieu au collège d'ostéopathie de Kirksville (KCOM), une semaine de rencontre et de symposium à l’occasion du Founder's Day (Jour du Fondateur).
[7] Il a écrit et publié depuis un petit ouvrage sur la question, hélas non traduit à ce jour : Van Buskirk, Richard, 1999. The Still Technique Manual. American Academy of Osteopathy, Indianapolis, ISBN : 0-940668-11-4.
[8] Rappelons que la création du collège de Kirksville date de 1892. Nous sommes donc encore très proches des origines...
[9] Cette traduction est disponible aujourd’hui en cliquant sur ce lien.
http://www.archive.org/download/practiceappliedt00hazziala/practiceappliedt00hazziala.pdf
[10] Hazzard, Charles, Pratique et Thérapeutique Appliquées de l’Ostéopathie, traduction de Cathy  Bednarczyk, 2003-2010, p. 17.
[11] Booth, Emmons Rutledge, 1905. History of Osteopathy and Twentieth-Century Medicine. Caxton Press, Cincinnati, 480 p., ISBN : -.
[12] Booth,  History of Osteopathy and Twentieth-Century Medicine, p. 283.
[13] Ibid. p. 283.
[14] Jamie Archer, DO, Dig on : La chaise de traitement d’A. T. Still, article paru dans l’AAO Journal, Volume 19, Issue 4, Décembre 2009, pp. 9-12 et dans Apostill N° 22 Hiver 2011, pp.53-57.
[15] Le gras est de l’auteur.
[16] Ibid. p. 127-128 et pour la présente traduction, p. ??? (repère txt Exageration).
[17] Hulett, Guy D., 1903. A Textbook of the Principles of Osteopathy. Journal Printing Company, Kirsville Mo, USA, p. 160 et dans la présente traduction, p. 206.