Approche tissulaire de l'ostéopathie

De la conscience à la matière - De la mémoire

Index de l'article

Mémoire

Par la potentialisation/actualisation de Je/Non-Je, la conscience ou le système de consciences vit, avons-nous dit, des cycles successifs d’échange dans le but de réactualiser sans cesse sa sensation d’exister. En faisant cela, elle détermine trois niveaux fondamentaux d’existence : l’être, le faire et l’avoir. Un être (une conscience) fait (échange) pour avoir (la sensation d’exister).
Ces cycles d’échange créent, nous l’avons vu, des présents successifs qui déterminent autant de passés successifs et conduisent Je à accumuler l’information des cycles antérieurs qui constituent un avoir et que nous interprétons comme la base même de la mémoire. Si cette conscience ou ce système de consciences a enregistré dans son espace un événement au temps t, tout événement vécu ultérieurement est interprété dans son espace comme survenant à un temps postérieur t1. De plus, cet événement est analysé par la conscience qui détermine les similitudes et les différences par rapport aux informations déjà présentes dans son espace. Ainsi, pouvons-nous modéliser le phénomène de mémoire.

Dans l’espace créé par la conscience, potentialisation et actualisation de Je/Non-Je peuvent varier considérablement. Mais pour que le système persiste, Je ne peut jamais totalement s’effacer. Il doit toujours l’emporter un peu sur Non-Je (ce qui est logique, puisque c’est lui qui est créé en premier). De sorte que la quantité d’information (donc d’énergie) au fur et à mesure que les cycles se succèdent augmente graduellement. En somme, la conscience « s’instruit par l’expérience, et ceci de manière irréversible compte tenu de l’irréversibilité de la mémoire. » (Charon, 1977, 44). Ajoutons que cette irréversibilité de la mémoire est consécutive à celle de l’écoulement du temps.

Ainsi, chaque « grain de conscience » possède une « histoire » qui remonte tout le passé de l’univers ; il a vécu une expérience différente de celle de son voisin, avant de participer avec celui-ci à la constitution des différents systèmes énergétiques que nous appellerons matières.

Évolution

Au fur et à mesure du temps, les échanges mobilisent sans cesse plus d’information et donc plus d’énergie. Les informations échangées permettent aux consciences qui les échangent de se situer dans l’espace et dans le temps par rapport à elles-mêmes (se sentir exister) et par rapport à d’autres consciences (qu’elles reconnaissent ainsi comme existantes). La conscience d’exister se développe alors non seulement par rapport à soi-même (soi/non-soi), mais également par rapport à d’autres consciences, d’autres Je (moi/d’autres moi ou moi/autrui) et, bien entendu, entre ces différents Je. Nous pouvons formuler cela en disant que les consciences ont tendance s’agréger et à s’organiser en systèmes de consciences, chaque système se comportant comme une conscience unique. Nous avons là les ingrédients de base d’un phénomène appelé évolution.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.